Depuis quelques jours, dans différents pays d'Europe, plusieurs personnes sont mortes victimes d'une bactérie dangereuses. De nombreuses autres ont été gravement malades. Il apparaitrait que la cause en soit un concombre produit en Espagne. Le concombre masqué est devenu tueur ! (oui, je sais, elle était facile mais je n'ai pas résisté). Je n'épiloguerai pas sur les conditions de production en Espagne, même si à titre personnel, je trouve qu'avec les méthodes surintensives en rigueur dans ce pays, il ne faut pas s'étonner qu'il y ait un jour des problèmes.

Par contre, c'est le fait même que ces concombres soient espagnols qui m'interroge. Et je m'étonne d'ailleurs que personne n'ait soulevé cette question. Eh oui ! En France, en Allemagne, en Suède, ils n'y a pas de production locale ? Et si par exemple le concombre ne se produisait pas en Suède (j'avoue que mes connaissances dans le somaine sont limitées), il évident que ce légume est tellement indispensable à l'alimentation des scandinaves qu'il ne peut être remplacé pas un produit local.

 En quelques années nos habitudes alimentaires ont été bouleversées. Désormais, on peut manger n'importe quel fruit ou légume n'importe quand. Peu importent les saisons, peu importent les terroirs. Parce que le concombre espagnol, pour atterir sur une assiette allemande ou suèdoise, il n'y va pas à pied ! Mais le plus souvent en avion ou en camion. Bonjour la pollution !

En plus de cela, cette demande internationale encourage la concurrence agressive entre producteurs, et donc l'agriculture intensive, mais aussi l'exploitation des ouvriers agricoles, souvent clandestins, souvent venus d'Afrique, et quasiment toujours payés au lance-pierre (et ce n'est pas une spécificité espagnole), il faut en effet pouvoir rentabiliser tout cela.

Commençons par redécouvrir les produits de saison, cultivés chez des producteurs locaux, et on s'apercevra, comme par hasard, qu'il y a moins de problèmes sanitaires ! Et accessoirement, cela ne coûte pas forcément plus cher.

 

Sur d'autres sujets :

Jacques nous informe de la sortie imminente d'un livre important sur Marine Le Pen.

La gauche alternative choletaise s'alarme d'un nouveau code forestier au Brésil qui va encourager la déforestation.

Les échos de la gauchosphère se réjouissent de la démission de Georges Tron.

Un peu d'opérette chez Jef.