Du Figaro à Valeurs actuelles en passant par Le Point ou encore L'Express, tout ce que la France compte comme journaux de droite, plus ou moins conservateurs voire franchement réacs pour certains, n'a pas de mots assez durs pour qualifier l'action du président de la République et de son gouvernement. Depuis bientôt deux ans, nous avons droit à un sempiternel procès en légitimité, voire en compétence. Certes, sur ce blog je ne me gêne pas pour critiquer les socialistes, mais non pas pour les traiter d'incompétents mais pour regretter leur politique, parce qu'au final, pour des gens de droite, ils sont plutot pas mal, en tout cas pas plus mauvais que les précédents.

La droite, l'officielle, justement parlons-en. Copé et consorts font tout pour relayer ces faux procès. Quel toupet ! Quand on voit à quel point ils sont nuls, divisés, alors qu'ils ne sont même pas au pouvoir.

Le PS serait dispendieux ? Mais que dire alors du secrétaire du principal parti d'opposition ? Non, seulement il aurait surfacturé des prestations au bénéfice de ses amis, mettant ainsi son parti en situation financière délicate, mais en plus il a réussi à le faire rembourser par les militants. Trop fort !

Le PS ne lutte pas contre les fraudeurs ? en face on a un certain Mr Copé qui propose des lois déjà existantes et que lui-même n' aps voulu voter. Comprenne qui pourra !

François Hollande incompétent ? Pourtant c'est bien l'ancien président de la République qui a laissé les clefs à un théoricien proche des idées de l'extrême-droite, lequel aurait même enregistré les conversations téléphoniques du Président de la République, à son insu, évidemment. Qu'aurait-on dit s'il s'était agi des socialistes ?

Bref, avec une gauche de droite et une droite très gauche, on est mal barrés !