Visiblement, c'est une chose entendue ! Ce n'est plus qu'une question de jours, voire d'heures. Les Américains et leurs vassaux Français et Britanniques se préparent à intervenir de façon armée en Syrie. Comment exactement, on ne sait pas encore, seule l'intervention est sûre.

Certes, Bachar Assad et son règime de sang sont indéfendables, mais est-ce pour autant qu'il faille prendre le risque d'un embrasement total de la région ? Les cas de la Libye, de l'Irak ou de l'Afghanistan qui sont plongés dans le chaos en partie à cause des interventions  militaires occidentales, ne suffisent-ils pas à nous montrer prudents ?

Que signifie vraiment cette volonté des USA de crier au loup, qu'ils ont des preuves de l'utilisation d'armes chimiques par le règime syrien, avant même que celles-ci ne soient apportées par les experts de l'ONU ? Serait-ce encore une nouvelle manipulation de l'opinion ? Quelle légitimité avons-nous pour intervenir dans cette région ?

La Syrie à des frontières avec le Liban, Israël et l'Iran. Elle est ouvertement soutenue par la Russie et du bout des doigts par la Chine. Sans oublier que derrière les rebelles, se sont les plus radicaux des islamistes qui tirent les ficelles. Si nous intervenons, nous mettons le pied sur une nouvelle bombe à retardement. Une grosse cette fois-ci.

Il ne faut pas d'intervention militaire en Syrie !