C'est reparti pour le déroulage de tapis rouge devant le FN ! L'exemple du jour nous vient du JDD. Le quotidien dominical publie un sondage ifop sur les élections municipales à Paris. Dans l'après-midi l'article sur le site internet du jounal était "le FN perturbe le jeu à Paris", pour devenir dans la soirée : "la poussée du FN". Ils vont même jusqu'à considérer que le FN devient la troisième force à Paris.

Bon,bon, on se calme, et on regarde ce que dit réellement ce sondage. Les deux principales candidates, du PS et de l'UMP sont créditées respectivement de 36,5 et 35 ù, soit des scores relativement élevés. Le FN, c'est vrai, arrive troisième avec le score de... 8 %. Certes, c'est en progression de 3 points, mais de là à parler de percée ou encore de perturber le jeu, il y a quand même de la marge. C'est vrai que si le jeu est pertubé, c'est surtout celui de l'UMP, puisqu'avec 8 %, le FN est en mesure de se maintenir dans certains arrondissements, et donc de faire perdre la droite.

Par contre, il y a une chose qui n'a pas perturbé le moins du monde les journalistes du JDD : la progression du FN se fait quasi exclusivement sur le dos des partis de gauche. A tel point qu'alors qu'en juin le FN était devancé par le Front de gauche et les écologistes, il est désormais devant. Donc, à Paris la riche, Paris la bourgeoise, la cosmopolite, le FN ferait aussi une percée et ses électeurs viendraient du parti écologiste ?

Bon, on s'assied, on rigole et on se calme ! La manoeuvre n'a qu'un but. Installer définitivement que même dans la capitale le FN progresse et est la troisième force politique du pays. Pour mémoire rappelons qu'à Paris, Mme le Pen a fait 6 % quand Mr Mélenchon en fasait 11 %.