Nous sommes en 2007, à quelques jours du premier tour de la présidentielle. Un homme est retrouvé mort chez lui. Les policiers de la brigade criminelle vont très vite établir qu'il s'agit d'un policier travaillant pour le Commissariat à l'Energie Atomique. Rapidement les policiers sont mis sur la piste d'un groupe d'éco-terroristes, mais cette piste semble trop simple. Surtout, il y a trop de monde en haut lieu qui s'intéresse de très prés à l'affaire pour que Pâris, qui est chargé de l'enquête n'ait pas de gros soupçons. Le fait que le policier mort ait eu une liaison avec une des principales responsables d'un groupe important du BTP, l'intrigue et lui rappelle une autre affaire. Pâris comprend vite qu'à quelques jours de l'élection présidentielle, c'est de la dynamique qu'il manipule.

Toute ressemblance avec des situations réelles ou des personnes existantes est voulu et assumé. C'est d'ailleurs tout l'intérêt de ce livre. Dominique Manotti et DOA ont voulu se confronter avec l'actualité et la réalité. Au fil des pages, ont reconnaît facilement Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal (qui est un homme dans l'histoire), mais aussi Cecilia Sarkozy, le groupe de BTP Bouygues ou encore les patrons de TF1. L'objectif des auteurs était d'essayer de voir jusqu'où il était possible d'aller pour éviter qu'une affaire explose. Et on s'en doute, quand le plus haut responsable de l'Etat est concerné, il est possible d'aller très loin.

S'il ne brille pas forcément par sa qualité d'écriture, "L'Honorable société" est cependant un livre formidable qui se coltine avec le réel, à l'instar de ce que les Américains savent si bien faire. Et dans ce livre, la démonstration est faite une fois pour toute qu'il n'y a rien de plus puissant que la fiction pour expliquer et comprendre ce monde absurde dans lequel nous vivons.

La meilleure preuve en est que ce livre entre en totale résonance avec un autre livre publié ces jours-ci. Un témoignage en l'occurrence, un véritable brûlot, celui de Madame Lauvergeon, l'ex patronne d'Areva qui raconte ses années passées à la tête de cette entreprise, et surtout comment et pourquoi elle a été amenée à s'opposer à Nicolas Sarkozy qui voulait l'évincer pour mieux offrir Areva à un de ses amis du BTP. Bref, exactement l'histoire de Manotti et DOA. A lire absolument.