C'est la grande idée de Jean-Luc Mélenchon. Il y a une colère telle dans le peuple que forcément, elle se traduira à un moment par une insurrection. Il espère que celle-ci sera civique et aura lieu le 22 avril puis le 6 mai. Cela, nous sommes de plus en plus nombreux à le souhaiter, mais au fond, personne n'en sait rien. Ce que l'on sait, par contre, c'est que depuis plusieurs années les Français multiplient les signes plus ou moins grands qui indiquent qu'ils sont nombreux à souhaiter un vrai changement de société. En voici une petite liste non-exhaustive :

- L'incroyable succès du livre de Stéphane Hessel, "Indignez-vous" est la preuve que la prise de conscience de l'impasse économique et politique dans laquelle nous sommes est belle et bien réelle.

-Dans le même ordre d'idée se situe le succès du livre de Jean-Luc Mélenchon, "Qu'ils s'en aillent tous".

- Alors qu'une grande soif de liberté touche le monde arabe, que le mouvement des Indignés s'est propagé dans le monde entier, le pays qui passe pour être le plus politisé au monde n'a pas bougé. Il n'y a, à mon sens, qu'une raison à cela, en période électorale, les Français attendent de le faire par les urnes.

- Tous les grands mouvements sociaux ont, tôt ou tard, leur traduction politique. le 10 mai 1981 s'inscrit comme une suite du mois de mai 68, la victoire de la gauche plurielle en 1997 a pour origine le mouvement social de 1995, et celle du référendum de 2005 prend corps dans le mouvement contre la réforme des retraites de 2003. Or, ni les grandes manifestations de l'hiver 2009 contre la crise, ni l'immense mouvement de 2010 contre la nouvelle réforme des retraites n'ont encore trouvé de traduction politique. Cela ne saurait tarder.

Bref, on pourrait évidemment trouver d'autres raisons, mais il est clair qu'il se passe quelque chose aujourd'hui dans la société française.